Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)

A quoi sert le bec incurvé du Grimpereau des jardins ?

  • A. Pour creuser son nid dans le bois
  • B. Pour se défendre contre les prédateurs
  • C. Pour aller chercher les insectes sous l'écorce

Grimpereau des jardins - Bords de Seine

(photo prise sur les bords de Seine)

Réponse C : Le Grimpereau des jardins est, comme son nom l'indique, un adepte d'escalade. Il grimpe sans relâche le long des troncs et des grosses branches, et, lorsqu'il arrive au sommet il vole jusqu'au pied d'un autre arbre et recommence son ascension. Il se nourrit de petits insectes qu'il trouve sous l'écorce des arbres. A Orly, il est commun au Parc Méliès, au parc des Saules et en Bords de Seine.

Saut de ligne

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

Pourquoi la Mésange bleue pourrait-elle faire du cirque ?

  • A. Parce qu'elle sait jongler avec des graines
  • B. Parce qu'elle sait faire plein d'acrobaties
  • C. Parce qu'elle sait cracher du feu

Mésange bleue - Bords de Seine

(photo prise sur les bords de Seine)

Réponse B : La mésange bleue est réputée pour se nourrir de manière acrobatique, parfois suspendue la tête en bas comme sur cette photographie. C'est l'une des trois espèces de mésanges communes à Orly avec la mésange charbonnière et la mésange à longue queue. En hiver, elles peuvent créer des "rondes d'oiseaux" qui rassemblent plusieurs espèces de mésanges mais aussi des sitelles, des grimpereaux, etc.… qui vont d'arbres en arbres à la recherche de nourriture.

Saut de ligne

Perruche à collier (Psittacula krameri)

Comment la perruche à collier est-elle arrivée à Orly ?

  • A. Elle s'est échappée de la cargaison d'un avion
  • B. Elle a volé depuis l'Afrique
  • C. Elle est issue d'un croisement entre un Pigeon et un Pic vert

Perruche à collier - Parc des Saules

(photo prise au Parc des Saules)

Réponse A : La Perruche à collier est une espèce exotique envahissante originaire d'Afrique et d'Inde. Les premières perruches retournées à l'état sauvage en France ont été observées en 1975 à ... Orly ! Une cinquantaine d'individus se seraient échappés d'un conteneur à l'aéroport et depuis elle a colonisé progressivement toute l'Ile-de-France. Contrairement à l'idée reçue, la perruche ne constitue pas une menace pour les autres espèces bien qu'elle se montre parfois un peu agressive avec les écureuils du Parc Méliès.

Saut de ligne

Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)

Pourquoi le Rouge-gorge ne s'appelle-t-il pas le Orange-gorge ?

  • A. Parce qu'il a été nommé ainsi au Moyen-Age et que la couleur orange n'existait pas encore
  • B. parce que le mâle rougit lorsqu'il croise une femelle
  • C. parce que celui qui l'a découvert n'aimait pas le orange

Rouge-gorge familier - Parc des Saules

(photo prise au Parc des Saules)

Réponse A : Il ne vous a pas échappé que le plastron du Rouge-gorge auquel il doit son nom est en réalité orange. Le Rouge-gorge fut nommé ainsi à partir du Moyen-âge alors que la couleur orange n'existait pas encore. En effet, ce n'est qu'avec la diffusion de l'Orange douce en Europe à partir du 15e siècle, que la couleur orange fait son apparition. Peu craintif, le Rouge-gorge peut se montrer très intéressé par votre travail lorsque vous jardinez car il se régale volontiers des insectes que vous dérangez.

Saut de ligne

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)

Combien pèse le Troglodyte mignon ?

  • A. Autant qu'un morceau de sucre (8g)
  • B. Autant qu'un moineau (30g)
  • C. Autant qu'un œuf de poule (60g)

Troglodyte mignon - Bords de Seine

(photo prise sur les bords de Seine)

Réponse A : Le Troglodyte mignon pèse 8 g ! Il occupe la seconde place sur le podium des oiseaux les plus légers de France, derrière le Roitelet huppé aussi présent à Orly et qui ne pèse que 5 g. Furtif mais bruyant, le Troglodyte mignon cherche sa nourriture près du sol dans des milieux denses. En ville, il peut s'observer dans les massifs fournis. A Orly, il est présent dans tous les espaces verts de la ville et plus particulièrement autour du plan d'eau du Parc Méliès.